L'APLB – Association pour la protection du Lac Brompton

ENCORE DES CYANOBACTÉRIES OU ALGUES BLEU-VERT!

Presque tous les lacs de la région connaissent cet été des épisodes de cyanobactéries. Voici quelques questions et réponses susceptibles de mieux vous informer sur ce poison.

C’est quoi des cyanobactéries?

Les cyanobactéries, autrefois appelées ‘’algues bleu-vert’’  sont en fait des microorganismes classés dans le même groupe que les bactéries et reconnues pour être encore plus primitives que les algues. L’appellation  «bleu-vert»  est  attribuable  à  leurs  pigments  bleus (phycocyanine)  et  verts  (chlorophylle)  qui  dominent  chez  la  plupart  des espèces. Mais elles apparaissent souvent en d’autres couleurs.  Leur floraison, les fleurs d’eau, dénote une forte densité de phosphore dans l’eau. Plusieurs espèces de cyanobactéries emmagasinent dans leurs cellules des poisons naturels appelés cyanotoxines.

Comment apparaissent-elles?

  • Elles se forment dans les eaux peu profondes, tièdes, calmes et immobiles
  • En présence de phosphates provenant des produits d’entretien
  • Les engrais chimiques, biologiques et même naturels favorisent leur floraison
  • L’absence de végétation dans les bandes riveraines empêche le filtrage des eaux de ruissellement qui contiennent du phosphore
  • Les rejets agricoles et/ou industriels ou même provenant des fossés sont souvent chargés de phosphore
  • Les fosses septiques désuètes sont également source de phosphore
  • Les embarcations à moteur soulèvent les fonds et libèrent le phosphore emprisonné dans les sédiments.

Que puis-je faire pour réduire la présence de cyanobactéries?

  • Éviter l’usage des produits d’entretien à base de phosphates
  • Revégétaliser ma bande riveraine à plus de 5 mètres
  • Respecter les corridors de vitesse pour éviter l’érosion des berges et le brassage des fonds qui libèrent le phosphore
  • Aviser ma municipalité et l’APLB lorsque j’en repère

Et la santé dans tout ça?

Il y a 3 catégories de cyanotoxines :
  • Les Dermatotoxines qui peuvent causer des irritations ou des effets allergiques
  • Les Hépatotoxines qui peuvent affecter surtout le foie
  • Les Neurotoxines qui peuvent affecter le système nerveux par différents mécanismes

Les symptômes à surveiller?

  • Maux de ventre
  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Maux de tête
  • Fièvre
  • Irritation de la peau
  • Irritation de la gorge

Quoi faire?

  • Éviter tout contact direct avec l’eau (baignade, sport nautique…)
  • Se laver immédiatement après un contact avec l’eau contaminée
  • Éviter de cuire des aliments ou de boire l’eau du lac
  • Éviter de consommer les poissons et autres plantes aquatiques
  • Porter une attention spéciale aux enfants et aux animaux qui sont plus vulnérables
  • Consulter si apparition de symptômes
NB : Faire bouillir l’eau ou utiliser des algicides n’élimine pas les toxines et peut même accentuer les risques; les traitements de l’eau par osmose éliminent ces bactéries.

Quelques sources d’information supplémentaires

BLAIS,  S.,  2008.  Guide  d’identification  des  fleurs  d’eau  de cyanobactéries.  Comment  les  distinguer  des  végétaux  observés  dans  nos  lacs  et  nos rivières,  3e  édition,  Direction  du  suivi  de  l’état  de  l’environnement,  ministère  du Développement  durable,  de  l’Environnement  et  des  Parcs,  ISBN  :  978-2-55052408-3 (version imprimée), 54 p.

https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn:aaid:scds:US:89c94909-bc3e-4fe7-9316-669e6122cf52

 

Ministère de l’environnement et de la lutte aux changements climatiques, 2009. Guide synthèse des bonnes pratiques à l’égard des plans d’eau touchés par les algues bleu-vert.

https://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/guide-synth-bonne-pratiq.pdf 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.